Divers

Seabass Games Saint-Quay

Dimanche 5 octobre avaient lieu les Seabass Game de Saint-Quay Portrieux, orchestré d'une main de maître par Thierry Meheust depuis quelques années.

Pour cette session, et pour la première fois, les kayaks faisaient partie de la fête. Petit rappel du principe :

Sur une journée, les compétiteurs par équipes de 2 doivent capturer, mesurer puis relâcher des bars d'une taille minimum de 42 cm dans une zone est définie ; les 5 plus grands sont comptabilisés selon un barème très simple : 1 cm = 1 point.  Des commissaires (bénévoles !) sont là pour contrôler les prises et leur santé lors de la remise à l'eau (tout poisson fébrile ou mort entraînant une pénalité)

Cette année je fais équipe en kayak avec Thomas, dont c'est la première "compétition". Il y a 55 équipes bateau et 15 équipes kayak inscrites.

Après le briefing et la distribution des paniers repas (bien garnis avec 2 sandwiches,des chips, un fruit, des gateaux, de l'eau et une bière Cool ), c'est la mise à l'eau pour les kayaks :

Seabass game

Le départ est donné à 8 h15 pour les kayaks, notre vitesse de déplacement étant bien inférieure à celle des bateaux... (qui partent à 8 h 30), avec un beau spectacle naturel en prime :

Seabass game 3

Arrivés dans les Iles, Thomas fait deux poissons mais non maillés. Ca s'annonce plutôt bien, mais.... jusque midi ça sera très dur, car seules des vieilles montent à bord !

Vers 11 h, nous sommes sur les mêmes dérives qu'Edouard et Sohie, les favoris du jour ; une belle détection, et Edouard sort le premier, validé à 65 !

Seabass game 4

Nous enchaînons les dérives sur le même spot dans le courant, mais le seul à sortir des poissons sera Edouard... qui fait son quota en quelques minutes !! c'est rageant car sur les 8 kayaks sur zone il est le seul à attirer les bars...

Petite pause casse-croute avec d'autres concurents sur Harbour, et c'est reparti. Je suis bien motivé, Thomas aussi, mais au deuxieme lancer ma tresse casse quelques metres avant le backing. Il ne me reste plus qu'une canne pour pêcher... et le reste de la journée est aussi compliqué que le matin ! Thomas sort quand même notre seul bar (51 cm) de la journée, c'est lui qui sauve l'honneur de l'équipe.

Fin de manche à 16h30, nous retournons à la cale bien fatigués par une bonne balade en kayak à traquer le poisson...

C'est l'heure de la remise des prix. Les pronostics vont bon train, après quelques infos glanées ça et là... il va y avoir des surprises !!

Sur 70 équipes, nous terminons honorablement en 28ème place (beaucoup d'équipes n'ayant pas eu la chance d'avoir de poisson) ; les kayaks s'en sortent très bien !

Le classement complet : http://seabassgamestquay.blogspot.fr/2014/10/resultats-seabass-gamefishing-2014.html

Enfin arrive le podium, avec d'abord les troisièmes :

Seabass game 7

Puis les deuxièmes, la Too-Aie Fishing :

Seabass game 8

Et enfin les premiers (pour changer...), une équipe kayak formée par Doudou et Sophie :

Seabass game 9

Précisons : ils terminent premiers du classement général devant les bateaux, premiers des equipes kayak, avec la première féminine de l'épreuve !! Ce cumul leur permet de remporter un gros paquet de cadeaux offert par les sponsors, très généreux cette année... (sondeur, glacières, plusieurs moulinets, cannes à pêche, VHF portable, gilets de sauvetage, et j'en passe...)

Pour les "grognons" motorisés, si les kayaks peuvent aborder les postes discrètement et très près des cailloux (contrairement aux bateaux), il faut savoir qu'un kayakiste ne se déplace qu' 3 ou 4 noeuds, que le courant joue un rôle important dans  les déplacements (à contre courant... c'est plus fatigant ! il faut donc s'en servir pour sa "stratégie" !), et qu'au cas ou la zone ne donne pas, il faut de longues minutes et de gros efforts pour changer de coin ! Cela étant précisé, les gagnants méritent bien leur première place !

Remercions les bénévoles, notamment Thierry Meheust, Madame Guillossou,

Seabass game 5

et tous les autres dont je n'ai pas les noms.

Le podium avec les bénévoles et le maire de Saint-Quay :

Seabass game 10

(le gros tas devant sont les lots de la première équipe...)

Vivement l'année prochaine pour la revanche !! (hein Nicolas C ? Langue tirée )

La revanche...

Comme je l'avais dit dans mon précédent article, Franck  (guide de pêche) était impatient de prendre sa revanche du week-end précédent en m'amenant sur son terrain pour une session de pêche à vue du bord.

Ne connaissant pas du tout cette technique (très technique !), je pense que cela sera un peu difficile.

Franck passe me chercher à 8h, nous sommes vite sur zone car ce n'est pas très loin de chez moi... Rapidement équipés nous marchons au bord quelques minutes puis Franck m'explique les bases. Les lancers doivent être précis, il faut gérer le vent, la discretion (adieu les lancers par dessus !), les poids (si on peut parler de poids en weightless...), le stress... bref, ce qui paraît facile au premier abord s'avère bien plus compliqué et technique.

Une fois les bases (presque) maitrisée, nous marchons le long de la berge à la recherche des labrax. C'est loin d'être évident. J'aperçois tout de même quelques mulets, et enfin, le tout premier bar qui se promène "en touriste" à 1 m du bord. On tente donc quelques lancers à tour de rôle mais ces poissons là ne sont pas mordeurs.

Un peu plus loin, un petit (estimé à 50) est aucalme dans 20 cm d'eau. Il passe la tete sous un tas de goemons. Je tente donc d'appliquer ce que m'a expliqué "le maître"... pas facile, vraiment ! il faut oublier les réflexes "bateau ou kayak" et être précis. Mais mes tentatives restent vaines et nous n'insistons pas.

En continuant notre balade, près des parcs, Franck repère un joli poisson en recherche de nourriture.Quelques tentatvies ne donnent rien, j'ai juste droit à une attaque d'un autre plus petit qui passait par là... mais ferrage trop lent et je le rate !

Nous sommes arrivés au bout du parcours, il est temps de faire demi-tour. A mi-chemin, encore un joli qui se fait dorer au soleil... Je tente encore, mais le deuxième lancer est mauvais et mon fil passe juste au dessus de la dorsale. Et là, c'est le drame... je ne réussis qu'à faire fuir le poisson !!

La balade est déjà terminée, le bilan est mitigé : nous aurons vu du poisson, mais je n'aurai pas été capable d'en sortir un seul ! La pêche à vue est une technique très intéressante, masi assez difficile pour qui n'est pas habitué. Franck connait bien son domaine et ses postes, il est très pédagogue. A refaire sur un plus gros coef (aujourd'hui 62, ce n'est pas les mielleures conditions). Quand tu veux pour la belle, Francky !!!

A défaut d'aller pêcher...

Ce dimanche, trop de vent pour sortir au large malgré le temps magnifique. Qu'à cela ne tienne, et ce sera une sortie en famille au bord de l'etang de Pouloguer, pour retrouver mon pote Pascal, fan de voile.... en miniature !!!

Nous avons commencé par nous faire la main sur un petit chalutier :

Chalutier

Puis c'est au tour d'un petit voilier, le "MiniMagic" : 

Une fois qu'on s'est habitué aux manoeuvres (il faut oublier une partie de ce que l'on a appris en voile.... car tirer des bords quand on est pas dans le bateau, c'est vraiment pas facile....), on décide de sortir la grosse artillerie :

et là, on se demande lequel, du père ou du fils, s'amuse le plus...

Le temps de fignoler le montage et la video sera en ligne d'ici peu...

Vous allez être redirigés vers le nouveau site

Le site a déménagé. Vous allez être redirigés dans 5 secondes.

Si cela ne fonctionne pas cliquez ici

Pensez à mettre vos favoris à jour !