Bricolage

Vivier pour Hobie Mirage Adventure

Après plusieurs essais, et divers échanges avec Edouard (voir http://www.doudou22.com/ ), je me lance dans la fabrication d'un nouveau vivier pour mon Hobie Mirage Adventure.

Les essais précédents m'ont permis de voir les erreurs à éviter et les améliorations à apporter. Ce tuto n'a pas la prétention d'être parfait, mais au moins de donner des idées pour la fabrication de votre propre vivier, avec vos améliorations et personnalisations !

J'en profite pour me fabriquer des porte-cannes et modifier mon épuisette...

Pour commencer, le budget 25,40 €. La liste des fournitures :

  • 1 caisse europe + couvercle (Brico-Dépot, 19 €) ;
  • Anneaux brisés Inox (Flashmer, 2,80€ les 10)
  • Sandow noir diam 6mm, 4m à 0.90€ = 3,60 €)
  • Tube PVC diam 40 , environ 1 m (gratuit, j'ai un copain plombier ;) )
  • Manchon pour tube PVC diam 40 (pareil)
  • Colle PVC (Si le plombier est sympa il fera le collage des manchons...)

Les outils :

  • Une meuleuse + disque pour aluminium
  • une visseuse
  • un forêt à métaux de 4 mm
  • un forêt à métaux de 8 mm
  • petit tournevis de précision plat
  • Pince multiprise
  • rouleau de chaterton
  • Une scie-cloche de 25 mm environ
  • Papier de verre fin
  • Feutre indélébile fin noir

Préparation :

Sur les Hobie, il y a un sandow à l'arrière, avec les inserts de fixation et le système d'accroche. On commence par retirer un des crochets avec le petit tournevis plat (faire sortir le bout du sandow) :

Vivier 12

Puis sur l'autre face du crochet, même opération :

Vivier 15

Une fois le sandow retiré, il va falloir modifier la position des inserts (s'ils ne sont pas déjà comme ça !) ; on dévisse avec une pince les inserts concernés, puis on les revisse à la place voulue (ici, deux anneaux à l'avant, deux anneaux à l'arrière):

Vivier 23

Il faut orienter les anneaux comme sur la photo : (cliquer pour agrandir)

Vivier 26

Modification de la caisse :

On présente la caisse à sa place future. Elle est trop grande, il va falloir la recouper : Vivier 29

On la positionne de façon à ce que la caisse ne bouche pas les trous de chariot, puis on trace ce qui doit être coupé, d'abord à l'arrière (avec un feutre indélébile noir) :

Vivier 9

puis au niveau des porte-cannes :

Vivier 11

Il est temps de découper la caisse en PVC avec la meuleuse d'angle équipée du disque à métaux (aluminium). Procéder doucement avec prudence, sans oublier de porter des equipements de protection ! :

Vivier 14

On peut voir sur l'image précédente que j'ai aussi retaillé les renforts d'angle pour mieux épouser la forme de l'emplacement.

Les entailles au niveau des porte-cannes :

Vivier 18

Le positionnement est bon, les trous pour le chariot sont bien dégagés :

Vivier 21

Ensuite il faut faire les "charnières" du couvercle, et les futures fixations en utilisant les anneaux brisés.

D'abord on repère les trous du couvercle et on perce à 4 mm (deux trous du même côté):

Vivier 19

Puis on perce les emplacements des autres anneaux, deux à l'arrière et deux de chaque côté, sur la deuxième barre de renfort :

Vivier 30

On met les anneaux en place, ceux qui servent de fixation, puis ceux du couvercle (laisser le couvercle en place pour mettre ces derniers):

Vivier 16

Il faut aussi prévoir une fermeture-ouverture rapide du couvercle. Un simple sandow tendu de l'avant vers l'arrière du bac, et passé au dessus du couvercle (pres du bord), et le tour est joué !

On fait un trou, on passe le sandow avec un noeud d'arrêt (noeud en 8), sans oublier de bruler le bout pour ne pas qu'il s'effiloche.

Vivier 41

Idem de l'autre côté, et le tour est joué !

Vivier 42

Fixation du vivier :

On va utiliser le sandow d'origine et ses crochets, que l'on passera dans les anneaux brisés :

Vivier 10

Vivier 13

Vivier 6

Vivier 7

On commence d'un côté, en faisant le tour et en passant par tous les anneaux comme sur les photos. un fois le sandow tendu, il faudra remettre le crochet en place. C'est beaucoup plus facile que de le retirer. On peut soit couper l'excédent, soit faire un tour de plus et finir par un noeud.

Cette méthode ne permet pas de retirer le vivier facilement ; c'est volontaire dans mon cas, le bac reste en permanence sur le kayak qui est sur une remorque. Si besoin, il suffit de rajouter deux mousquetons glissés sur le sandow,  à accrocher dans les anneaux plastique à l'arrière du kayak, l'ensemble bac + sandow se démontera facilement !

L'épuisette :

Le manche de l'épuisette étant trop long, j'ai retiré le manchon caoutchouc, puis j'ai recoupé le manche et remis le manchon. Ensuite, un trou de 8 mm dans le manche pour passer un sandow (environ 1m 50), et un mousqueton pour l'accrocher à la ligne de vie du kayak (pour la pose de la ligne de vie, voir ici )

Vivier 39

On passe ensuite un sandow dans deux trous de 8 mm faits dans le couvercle avec deux noeuds d'arrêt (le sandow doit être bien tendu, c'est le moment le moins facile) :

Vivier 38

Vivier 37

Pour mettre l'épuisette en place, on l'accroche d'abord au kayak, puis on replie le filet et on glisse le manche sous le sandow. Ce modèle d'épuisette est parfait, une fois le manche coincé, le cadre se bloque et l'épuisette ne peux pas se balader ! (même couvercle ouvert) :

Vivier 1

Les porte-cannes :

Il faut d'abord recouper les tubes si ce n'est pas fait. On mesure un morceau de 35 cm, on repère tout autour du tube, et on met un morceau de chaterton qui servira de guide visuel lors de la coupe (à la meuleuse, avec le même disque que tout à l'heure, en faisant doucement tourner le tube sans déplacer la meuleuse) :

Vivier 31

Ensuite, à 10 cm du haut du tube, on trace un point, puis on découpe un trou à la scie cloche, diamètre 25 mm.

Vivier 32

On trace deux traits dans le prolongement du trou jusqu'en haut du tube, et on coupe :

Vivier 33

Une fois coupé, on arrondit les bord à la meuleuse, et on ébarbe bien l'ensemble avec un papier de verre fin.

Vivier 34

Si ce n'est pas fait, il faut coller les manchons de l'autre côté du tube, cela permettra à l'ensemble de bien tenir dans les trous du kayak.

Vivier 25

Vivier 36

Et voilà ! l'ensemble m'a pris environ 1h30.

Vivier 8

Si vous avez des questions, suggestions, etc...n'hesitez pas à me contacter, soit via le formulaire de contact, soit en laissant un commentaire, ou encore sur ma page Facebook (message privé, pas de publication sur le mur, merci !)

Aménagements d'un Hobie Mirage Adventure

Aménagements pour un Hobie Mirage Adventure

 

Dès réception, une nouveauté sur le modèle 2011 : la manette de manœuvre du gouvernail est plus grosse que les modèles précédents ! c’est encore mieux qu’avant… On voit aussi que des poignées de portage (des vraies, pas moulées...) ont été rajoutées :

dscf2138.jpg

Reste à aménager quelques bricoles pour améliorer les sorties :

1-      Installer une ligne de vie. Bien pratique pour y attacher des « leashes », ou pour s’en servir de…ligne de vie … Rien de plus simple (merci Guillaume) : quelques pontets, on repère bien les trous puis après perçage un boulon + rondelle + écrou, le tout monté au Sikaflex. Un truc : ne pas serrer trop fort jusqu’au séchage complet, comme ça une fois sec, le joint va s’écraser parfaitement au serrage et fera un étanchéité parfaite. Ensuite la ligne de vie + quelques nœuds, le tour est joué (8 pontets inox + fixations, drisse de 6 mm, longueur 10 m.)

dscf2139.jpg

 dscf2141.jpg

2-      Ajouter une caisse pour le matos et les poissons, mais amovible pendant le transport. Cette caisse sert un peu à tout, et permet d’embraquer plus de matos. J’ai récupéré une caisse en plastique ABS de viticulteur, bien renforcée, que j’ai légèrement « rabotée » au niveau des renforts pour lui donner la forme de l’illoire arrière. Rien de plus simple avec une meuleuse et un disque à métaux.

dscf2137.jpg

 

J’en ai profité pour inverser les fixations (en les dévissant) du sandow, ce qui permet à la caisse d’être mieux maintenue. Puis quelques trous au fond de la caisse pour l’évacuation de l’eau et le tour est joué !

dscf2136.jpg

Dans le même esprit, je compte faire un vivier pour garder les poissons en vie lors des compétitions

 

3-      Le sondeur : pas de mystère pour la fixation, j’ai investi dans le support RAM mount articulé avec l’adaptateur Hobie pour la fixation dans le trou de mat à l’avant.

dscf2128.jpg

 

4-      La batterie : j’ai récupéré du parquet teck massif, dans lequel j’ai découpé et assemblé le support aux dimensions exactes de la batterie. La fixation se fait en vissant une contreplaque entre l’embase du mat (à l’intérieur du kayak) et le support de batterie, un peu de sika pour immobiliser le tout et voilà…

dscf2121.jpg

 

5-      La sonde. Plusieurs solutions s’offraient à moi, j’ai tenté la plus risquée… Certains préfèrent noyer la sonde dans le Sika. J’ai opté pour une fixation dans le puits de dérive, la sonde de l'Elite 5 DSI (sonde "crayon") affleure à peine de la nervure. Deux rondelles caoutchouc à l'intérieur, bien serré avec boulon et écrou frein, c'est étanche (car testé pendant plus de six mois avec mon Adventure précédent...)

dscf2133.jpg

dscf2134.jpg

Le cable est passé en apparent jusque dans le vide-poche tribord. Là un trou de la dimension juste inférieure à un bouchon de liège, puis un bouchon dans lequel on fait un trou de la dimension du cable et qu’on fend en deux sur la longueur (mais pas complètement, juste sur moitié du diamètre). On met un peu de sika, on rentre le bouchon en force, puis un joint « congé » au Sika, et c’est tout.

dscf2132.jpg

Même opération pour le passage de cable devant le socle du sondeur.

dscf2126.jpg

 

6-      Un porte-canne orientable. Il a deux usages : poser le canne dessus entre deux spots, c’est à portée de main, ou bien le temps de changer le leurre ou refaire le nœud, c’est plus pratique. J’ai opté pour le modèle de Hobie, avec socle indépendant en fixation verticale dans le vide-poche babord, :

dscf2131.jpg

le système de fixation rapide est très fiable et pratique (une clavette à glisser pour le blocage du porte-cannes sur son socle), on peut l'orienter verticalement ou horizontalement

 

Du côté des accessoires, on peut prendre les excellentes boites à leurres compartimentées de Hobie (genre « tupperware »), qui s’emboitent à perfection dans les trappes étanches. Ces boites sont elles aussi etanches…

Le nouveau (grand) modèle n’est pas compartimenté, et permet ainsi de mettre le matos de sécu et quelques outils (pince, tournevis…) dans la trappe arrière.

Le porte-fanion (et son mat de 1mètre) est très bien étudié, pratique et solide, livré avec des chevilles caoutchouc et vis qui permettent de rendre le montage facile et étanche.

Le tout a été testé un dimanche printanier sur Bréhat, 15 km de balade, pas un seul poisson, mais une sortie nature très reposante moralement (physiquement avec 110 de coef sur Bréhat….)

 

Stef.

Vous allez être redirigés vers le nouveau site

Le site a déménagé. Vous allez être redirigés dans 5 secondes.

Si cela ne fonctionne pas cliquez ici

Pensez à mettre vos favoris à jour !